Des cigales à Vitré !

Publié le par Philippe Rodet

Face à la disparition annoncée du lien social, et notamment en considérant la situation des personnes âgées dépendantes, le plus souvent laissées dans des institutions sans autres contacts qu'entre elles-mêmes et avec leurs soignants, la groupe de travail "vieillesse" de l'Élan Nouveau des Citoyens a proposé d'organiser des rencontres entres ces personnes âgées et des adolescents volontaires.

C'est à la fois une ouverture sur le monde pour ces personnes qui en sont pratiquement isolées par leur dépendance, et le moyen de concrétiser la générosité qui ne manque pas à cette jeunesse, dont on croit trop hâtivement faire une classe à part dans la Société égoïstement préoccupée de son bien-être.

La promotion de l'opération peut se faire par la mobilisation des médias locaux lors des réunions organisées avec tous les participants, avec la venue éventuelle de personnalités (notamment de sportifs de haut niveau) pouvant apporter leurs encouragements aux jeunes, en leur remettant par exemple un diplôme attestant de leur comportement civique.

 

  

 

La première mise en pratique a débuté au printemps 2004 à Vitré (Ille-et-Vilaine). Patrice Huiban, secrétaire général-adjoint de l'Elan, demeurant dans cette ville, a présenté le projet à Pierre Méhaignerie, maire de la commune, lequel a proposé une liste de structures locales oeuvrant pour la jeunesse.

 

 

 

Cela a permis de recruter une dizaine de volontaires, et d'organiser une première réunion avec toutes les personnes impliquées à la maison de retraite de la Guilmarais, dont le directeur avait donné son accord pour expérimenter le projet. En présence des journalistes locaux, la genèse de l'opération a été relatée, les intervenants et organisateurs présentés, la philosophie expliquée.

En juin, il a été organisé une cérémonie de remise des diplômes, et depuis la rentrée de septembre, de nouveaux volontaires, en mesure de remplacer ceux qui partaient, se sont présentés.

 

 

 

Ces premiers résultats sont prometteurs, tant en ce qui concerne l'action déjà menée à Vitré, que pour d'autres communes qui devraient prochainement se lancer dans l'aventure. C'est ainsi que, grâce à l'engagement de nos relais aux côtés de leurs autorités locales, il est possible de créer des liens entre les générations, source de bonheur mutuel et pas décisif vers le civisme de la jeunesse.

 

 

 

 

 

Publié dans cigale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article